L'Hysope

L'Hysope
Tout sur l'hysope !

Qu'est-ce que l'hysope ?

  • Botanique

L'hysope à l'exploitation Bleu d'ArgensL’hysope est un arbrisseau vivace, de 20 à 60 cm de haut, à tiges carrées, ligneuses à la base, aux nombreuses petites feuilles persistantes, lancéolées, opposées et presque sessiles. Les feuilles, légèrement amères, sont parfois ajoutées dans les salades ou pour relever certains plats de viande.

L’huile essentielle est distillée à partir des feuilles et des fleurs bleues. Le parfum de l’hysope est difficile à décrire : à la fois camphré et épicé, il pourra se marier avec les parfums d’agrumes, de géranium, de lavande, de romarin et de sauge sclarée.

Spontanée sur les coteaux calcaires ensoleillés d’une grande partie de l’Europe, l’hysope se rencontre aussi sur les vieux murs. 

Nom botanique: Hyssopus Officanalis.

Nom commun: Hysope, Hysope des Montagnes ou  Hiope.

  • Parties utilisées

Les sommités fleuries et les feuilles, récoltées à la floraison, séchées à l’ombre, puis conservées au sec.

  • Propriétés démontrées

C’est à la marrubiine que l’on attribue les effets expectorants et fluidifiants des sécrétions bronchiques de la plante. Les composés polyphénoliques possèdent des vertus hypertensives. L’huile essentielle s’avère antiseptique et stimulante des fonctions digestives, mais elle peut être dangereuse et n’est donc utilisée que par des pharmaciens, en raison de ses effets neurotoxiques (effet convulsivant de la pinocamphone).

  • Précautions d’emploi

Aucune aux doses préconisées. L’usage de la plante doit rester modéré (possibilités de convulsions et de crampes, dès 2 g chez l’adulte). L’utilisation, en mélange, est exclusivement réservée aux pharmaciens.
L’huile essentielle d’hysope sera seulement utilisée en conjonction avec d’autres essences à une concentration qui ne devra jamais dépasser 0.5 %. Elle est toxique à fortes doses, favorisant notamment les crises d’épilepsie. A éviter : pendant la grossesse, chez les personnes sujettes à des crises d’épilepsie, en cas d’hypertension.

  • Indications

L’hysope contracte et stimule les tissus. A ce titre, elle est recommandée pour traiter une ecchymose, un eczéma, une coupure ou une plaie. Elle agit également sur la circulation sanguine en augmentant la pression artérielle.

Capable de faire baisser la fièvre, d’augmenter la transpiration et possédant également des propriétés expectorantes, elle est conseillée en cas de crise d’asthme, de bronchite, de toux, d’emphysème, d’amygdalite et de coqueluche.

L’hysope stimule le système digestif : elle facilite la digestion et aide l’intestin à expulser les gaz. Enfin elle peut soulager une constipation et une gastro-entérite.

Certains problèmes menstruels, notamment les crampes et les spasmes de l’utérus pourront être traités à l’aide de cette plante. L’hysope possède également une fonction régulatrice des règles et du flux urinaire.

L’huile essentielle d’hysope donne l’esprit vif et les idées claires. Elle fortifie le système nerveux, réduit le stress, et apporte une agréable sensation de détente.

  • Emplois

Infusions (10 min) : 20 g de sommités fleuries par litre d’eau. 3 à 4 tasses par jour, dans les affections bronchiques aiguës bénignes. Est également utilisée en gargarisme et en usage externe (compresses chaudes).

En sirop : laisser infuser (10 min) 100 g de plante par litre d’eau ; filtrer ; ajouter 1,50 kg de sucre et laisser chauffer doucement jusqu’à consistance sirupeuse. 5 cuillerées à soupe par jour, en cas de trachéite ou de bronchite bénigne.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type

Catégories de Blog

Derniers Commentaires

Articles Populaires

Articles Récents

Blog Recherche

Articles de Tags

Archive de Blog